Présentation

DIS A MA FILLE QUE JE PARS EN VOYAGE
de Denise Chalem

Synopsis

Lorsque Caroline arrive en prison, Dominique y a déjà passé sept ans. Tout sépare apparemment les deux femmes. Caroline a de l’éducation et de l’instruction ; Dominique, les manières rudes d’une mère de famille dont l’existence a toujours été pénible. Sous haute tension, une amitié profonde verra le jour. Tout cela n’exclut pas l’humour, derrière lequel elles se cachent pour survivre et supporter au quotidien l’absurdité de certaines règles. Il y a beaucoup d’émotion dans la pièce, mais on y rit aussi comme les personnages eux-mêmes. La vie en prison, c’est toujours la vie.

Le contexte de la pièce est une prison pour femmes dans la Guyane Française de nos jours avec ses réalités culturelles et environnementales ce qui confère a la pièce de Denise Chalem son universalité.

Denise Chalem

Auteure, metteure en scène, comédienne et scénariste pour le cinéma et la télévision.
Elle a publié notamment chez Actes Sud « Dis à ma mère que je pars en voyage » en 2004 (deux Molières en 2005, dont celui de la meilleure création française), « Paris 7e, mes plus belles vacances » en 2010, et chez L’Avant-scène théâtre « L’Argent » en 2010 et « Aller chercher demain » en 2011.

Démarche artistique

« Dis à ma fille que je pars en voyage » de Denise Chalem, création 2013 de la Compagnie sur les Rives, explore les « rives » de l’être humain en situation de privation de liberté, dans le contexte particulier de l’univers carcéral au féminin.
Comment, dans une situation d’enfermement, chaque individu trouve ses propres repères et limites, qui lui permettent de cheminer vers une existence supportable, de choisir de collaborer, de s’abaisser ou de conserver son intégrité, de manipuler ou de subir, de vivre ou de mourir ? Comment se construire une « vie qui tienne debout », qui fasse sens, dans un espace apparemment de non vie, de privation des libertés essentielles ?
Le texte de Denise Chalem retrace la rencontre entre deux femmes, en apparence très différentes que l’enfermement, le partage imposé de leur intimité, les conditions difficiles de détention vont rapprocher. La confrontation de leur humanité mise a nue est la seule chose belle qui leur reste dans ce milieu difficile.
Leur histoire est celle de milliers de femmes pour qui la prison signifie la perte des enfants, souvent l’abandon par le conjoint et la distance que la famille proche finit par prendre, par honte peut-être…
Pour beaucoup, la confrontation avec la dureté de l’enfermement, la violence d’autres détenues, violence qui leur était étrangère avant la « bascule », les fait passer de coupable a victimes ou de victimes a bourreaux.
Je pense en particulier, en disant cela, aux femmes emprisonnées chez nous en Guyane pour avoir servi de mule a des trafiquants de drogue, ou a celles victimes de violence conjugales qui dans un geste ultime tuent leur compagnon. Même si elles ont enfreint les lois, ne sont-elles pas les premières victimes ?
Sylvie Guellé, metteure en scène

Représentations

Tournée en Guyane en 2014 et 2016
Tournée en Martinique en Juin 2016 – Tropiques Atrium (scène nationale)

Distribution

Interprètes : Graziella Florimond (Dominique) et Anne-Laure Allègre (Caroline)
Metteure en scène et scénographe : Sylvie Guellé
Voix off : Anne Lacogne-Désiré et Corinne William (Surveillantes : Solange, Hélène, Josy, etc.)
Chant : Taïja Tourbillon
Technique: Dominique Brémaud

Bande son et communication : Anne-Laure Allègre
Arrangements : Carl Tassita
Crédit Photo et Teaser : Nicolas Quendez

Site Web de la compagnie
www.sur-les-rives.fr

 

Photos

Extraits

_MG_9651

Caroline : Lui, il a été redoutable pour nous obtenir l’implantation en Angola. Une fois sur place, j’ai aussi payé de ma personne, mais enfin…
Dominique : Attends. T’as baisé avec un Noir ?
Caroline : un très haut placé.
Dominique : Mais comment t’as pu t’envoyer en l’air avec un…
Caroline : Quand on a goûté au jet privé, on peut plus prendre un avion de ligne.
Dominique : Ah la vache ! Rien que de penser à une grosse paluche de Black sur mon épaule…
Caroline : Vous êtes raciste ?
Dominique : Pas du tout, pourquoi ?

Caroline : J’ai l’impression qu’elle ne m’apprécie pas beaucoup.
Dominique : Normal. Suzanne, c’est une rouge.
Caroline : Je vois pas le rapport.
Dominique : Tu représentes tout ce qu’elle déteste.
Caroline : On est toutes pareilles ici, non ?
Dominique : Arrête avec tes conneries. On n’a pas eu tout à fait les mêmes chances de départ, toutes les deux, tu crois pas ? Alors je comprends que lorsqu’on voit débarquer en taule une de la haute, ça puisse faire kiffer.
Caroline : Ah, Parce que vous aussi…
Dominique : Mais non, moi j’en tape. Et je m’en tape parce que je me tape de tout. Voilà. De la conscience de classe comme elle dit autant que du reste.
Caroline : Excusez-moi, mais je tiens à vous dire que je ne viens pas de la haute.
Dominique : Je m’en tape, je te dis.

Caroline : C’est fou ce qu’une femme peut perdre les pédales lorsqu’elle se sent utile. Je ne pensais plus à rien, ni aux valises, ni aux dollars… Je t’ai laissé me prendre, me reprendre, me lécher, me renifler, me souler de mots après l’amour, m’engloutir sous des passages entiers de Cioran. Ah ça les syllogismes de l’amertume, tu les connaissais par cœur. Elle m’enveloppe aujourd’hui l’amertume. Elle me glace. Depuis je pourris ici, pas un mot, pas une lettre.

Site Web de la compagnie
www.sur-les-rives.fr

 

Presse

small_IMG_0122Article France-Antilles – Mercredi 1 Juin 2016

Entretien avec Sylvie Guellé, metteure en scène de la compagnie Sur Les Rives pour la diffusion du spectacle « Dis à ma fille que je pars en voyage » de Denise Chalem, pièce jouée le vendredi 3 Juin 2016 à 20h au Tropiques Atrium de Martinique.

small_160601_Interview_Sylvie_Guelle-02

Article France-Antilles : Entretien avec Sylvie Guellé

Infos

AfficheAvignon5vectorisé3-01

Dis à ma fille que je pars en voyage
Denise Chalem

Festival Off d’Avignon 2016

22h15
Du 19 au 30 Juillet

Théâtre du Centre
www.theatreducentre-avignon.com
Téléphone réservation : 06 64 91 55 67

Tarif : 16€
Tarif adhérent : 11€

Site Web de la Cie Sur Les Rives
www.sur-les-rives.fr